Une saison de papillons au Grand-Voyeux

L’automne s’installant et les températures baissant inexorablement, les chances d’apercevoir des papillons s’amenuisent progressivement. A la faveur de rayons de soleil encore volontaires, les derniers Soucis (Colias croceus), Azuré commun (Polyommatus icarus) ou Tircis (Pararge aegeria) offrent encore de belles observations.

L’heure est toutefois au bilan de la saison. Et cette année, le Tabac d’Espagne (Argynnis paphia) fut généreux avec des effectifs avoisinants les 10 individus fin juillet. Les spectaculaires Machaon (Papilio machaon) et Flambé (Iphiclides podalirius : 1 individu observé le 31 juillet) furent de sortie. Le coloré Petit Mars changeant (Apatura ilia) a été observé à plusieurs reprises, tout comme le Thécla de la ronce (Callophrys rubi) en début de saison. A noter également l’observation d’une Piéride du Lotier (Leptidea sinapis) fin août, sur son aire habituelle au nord de la Réserve naturelle du Grand-Voyeux.

Pour évoquer brièvement les hétérocères (ou papillons de nuit), notons une spectaculaire larve de Cossus gâte-bois (Cossus cossus) le 10 mai, ainsi qu’un individu de Camomillère (Actinotia polyodon) le 31 juillet, espèce peu mentionnée dans les bases de données régionales.

Machaon – Romain Huchin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *