Qui suis-je ?

Je suis plus grand que deux de mes cousins nichant aussi en France. Je niche dans les roselières et parfois dans les blés. Mon régime alimentaire est en lien direct avec mon lieu de vie. En effet je me nourris particulièrement de micro-mammifères aquatiques, mais aussi de jeunes Gallinules poules-d’eau, Foulques macroules et autres petits oiseaux d’eau (ainsi que de leurs oeufs), de grenouilles, couleuvres, insectes, ou encore d’animaux malades, blessés ou morts (source : oiseau.net).

Comment me reconnaître ? Contrairement à ces deux cousins je n’ai pas le croupion pâle et je suis plutôt brun que gris uniforme. A l’âge adulte, ma femelle se pare d’une douce couleur crème sur la tête et la gorge. 

Malheureusement ces dernières décennies les effectifs de mon espèce sont en très net déclin. Les causes de cette régression sont multiples mais ce sont essentiellement la destruction des habitats (disparition des zones humides, brûlage de la végétation palustre ), la chasse et la pollution qui en sont les principales. Je suis donc désormais un oiseau protégé !

Sur le Grand Voyeux on m’a encore observé le jeudi 30 novembre dernier au niveau de l’étang « la Sablière ».

Mes deux cousins se prénomment « cendré » et Saint-Martin »…

Vous m’avez tous reconnu, je suis le Busard des roseaux.

Busard des roseaux juvénile (06-08-14) - Romain Huchin

Busard des roseaux juvénile (06-08-14) – Romain Huchin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *