Printemps sur le Grand-Voyeux

Le comptage ornithologique du 28 avril a permis de mettre en évidence une activité particulièrement intéressante chez certains canards. Des couples de Fuligules milouins et Fuligules morillons semblent cantonnés et pourraient être affairés à nicher sur le site. A suivre. De même, la présence et le comportement des Sarcelles d’été interpellent. Leur cantonnement prolongé (3 mâles, 3 femelles) sur le secteur de Bois-Maury nécessite une attention particulière. Depuis quelques jours, les femelles ne sont plus visibles. Il n’est pas à exclure une couvaison, à l’abri des regards, dans les roselières.

Ces derniers jours ont également été marqués par la présence d’une Rousserolle turdoïde, localisée à partir de son chant puissant. Rappelons que l’année dernière, la nidification de cette espèce, jugée en « danger critique » d’après la liste rouge régionale des oiseaux nicheurs, avait constitué un événement sur la Réserve naturelle.

Pendant ce temps, la migration s’égraine au fil du temps, les espèces se succédant : 1 Guifette moustac le 5 mai en chasse au dessus des étangs. Et quelques limicoles (Chevalier gambette, Chevalier aboyeur…) de façon sporadique en raison de la hausse du niveau de l’eau (recouvrant les vasières) faisant suite aux conditions météos pluvieuses de ces derniers jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *