Oiseau mystère !

En cette matinée du 6 avril 2016, un canard bien surprenant a interpellé notre regard sur la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux (cf. photo ci-dessous)! Mais quel est donc cette « créature » à la croisée des espèces : un canard, une bernache, un tadorne…? Ah, sans doute encore un individu hybride issu d’un élevage… A moins qu’il ne s’agisse d’une espèce extra-européenne mystérieusement arrivée au Grand-Voyeux…

Après quelques instants de doutes, de questions et de recherches, nous sommes parvenus à la résolution du mystère! Du moins pour l’identification de l’espèce. En revanche, la présence de cet individu sur la Réserve est une vrai énigme.

Nous vous invitons à identifier cette espèce : nous avons hâte de découvrir vos talents d’enquêteur! Alors une idée??? A vos propositions!

Oiseau mystère - 06-04-16 R.Huchin

11 Commentaires

  1. cyril

    un dendrocygne fauve

    Répondre
  2. Olivier Lehrer

    Ne serait ce pas une ouette d’egypte (jeune individu) ?

    Répondre
  3. Serizier

    ce pourrait être une nette rousse juvénile ou bien un canard siffleur américain….???

    mais j’avoue que je suis perplexe !!!

    Répondre
    1. Serizier

      nouvelle réponse: mais je n’ai aucun mérite, ai envoyé le lien à mon ornitho de fils….
      c’est un dendrocygne roux !
      Celui-ci serait le seul qu’on peut voir en Europe….cou de cygne, corps de canard ….

      Répondre
  4. LABOURDETTE

    Bonjour,

    Ne s’agitait-il pas d’un dendrocygne bicolore que l’on trouve en Amérique du nord ? Ici provenant de captivité…
    JP

    Répondre
  5. margimond/Denis

    Rhaaa ! ne serait-ce pas la femelle d’un canard siffleur. Ça serait plutôt rare en France… Mais au Grand-Voyeux… tout est possible 😉

    Répondre
  6. Valentin

    Peut-être un quelconque spécimen de fuligule à bec cerclé égaré ?
    Je ne vois pas ce que cela pourrait être d’autre…

    Répondre
  7. longval

    oiseau mystère; Dendrocygne fauve ?

    Répondre
  8. Guy Jarry

    Copie du mail envoyé par Guy JARRY en réponse au mail « OISEAU MYSTÈRE » envoyé par l’AVEN aux adhérents :

    Bonjour Sarah,

    Ce sera une grosse colle pour beaucoup !

    Visiblement bien éloigné de sa base et perdu dans le Paléarctique. Mais, comme cette espèce est aussi présente dans les collections d’amateurs de canards, il aurait pu s’échapper d’un « élevage ». Il conviendrait de s’assurer s’il porte une bague (obligation réglementaire de baguer tous les oiseaux d’élevage et de zoos)

    Mais j’ai vu au Mali, l’espèce partir en masse (plus d’un millier) avec des canards pilets (plusieurs centaines de milliers) qui décolaient pour une longue migration non-stop vers l’Europe. Après quelques longues dizaines de minutes, la plupart (ou la totalité ?) revenaient au reposoir. On peut donc penser que cet oiseau, s’il est spontanément arrivé là, se soit glissé dans un vol de pilets ou de sarcelles d’été et ait été entrainé jusqu’à nos latitudes. L’épreuve du vol sur une longue distance pour un dendrocygne, c’est qu’il n’est pas préparé physiologiquement comme le sont les migrateurs aux long cours.

    Bien à toi

    Guy

    Répondre
  9. Annick

    De prime abord j’ai pensé à une Ouette d’Egypte. Mais je rejoins ceux qui ont opté pour le Dendrocygne fauve.

    Répondre
  10. pascal lefevre

    Je dirai un dendrocygne fauve juvénile d’après mes recherches après avoir hésité avec un dendrocygne a lunules.
    Cordialement
    Pascal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *