En direct des roselières (22-05-14)

La Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux s’affirme comme un haut-lieu régional pour la préservation des zones humides et des espèces qui leurs sont inféodées. Les roselières accueillent de nombreuses espèces, certaines à haute valeur patrimoniale, à enjeu de protection particulier. Ces derniers jours ont été particulièrement riches en événements avec l’arrivée du Blongios nain : 1 individu chanteur entendu les samedi 17 et lundi 19 mai, 2 individus observés le mardi 20 mai. Ce même jour, un Héron pourpré a été observé en vol, puis posé discrètement dans un saule en bordure de roselière (cf. photo ci-dessous). Au rang des observations remarquables, la Rousserolle turdoïde n’a rien à envier à ses camarades : 1 à 2 individus sont entendus et/ou observés depuis le début du mois de mai. Ce mardi 20 mai, pas moins de 3 mâles chanteurs furent localisés, dont un individu facilement audible depuis le chemin nord en accès libre, au niveau de la barrière en bois. Cette présence sur la Réserve naturelle du Grand-Voyeux est une bonne nouvelle pour une espèce désormais jugée « En danger critique » sur la liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d’Ile-de-France. Après une nidification très probable en 2013, l’espèce semble manifester des signes de fidélisation au site. Parcourons encore quelques instants nos roselières pour parler du Faucon hobereau observable en chasse : insectes et libellules sont pour lui un mets de choix.

Héron pourpré sur le Grand-Voyeux (2012) - R.huchin

Héron pourpré sur le Grand-Voyeux (2012) – R.Huchin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *