Curiosités « ornitho » d’octobre (25-10-12)

Le temps des migrations. Les premières vagues de froid dans les pays nordiques font « redescendre » de nombreux oiseaux. Ainsi, au gré des aléas climatiques (vagues de froid, vents dominants, ascendances thermiques…), les oiseaux entament leurs « voyages » pour la survie. Certains survolent le Grand-Voyeux, d’autres y font halte. Certains mêmes choisirons les milieux naturels du Grand-Voyeux pour hiverner. C’est ainsi que de nombreux canards pointent le bout de leur bec sur les étangs : Sarcelle d’hiver, Canard siffleur, Canard chipeau, Canard souchet, Fuligule milouin, Fuligule morillon…

Parmi les migrateurs, certains attirent particulièrement notre attention en raison de leur rareté ou de leur élégance. Citons, en ce mois d’octobre, une apparition remarquée : celle du Butor étoilé, 1 individu le 08 octobre s’élevant d’une roselière.

Les 11 et 12 octobre : mentionnons les observations de 2 Canards pilets, élégant canard, de 3 oies cendrées en halte sur les étangs, et de 3 Bécasseaux variables, parmi les derniers limicoles en passage migratoire.

Le 25 octobre : faisant suite à plusieurs observations du Milan royal en Ile-de-France depuis la mi-octobre, un individu a été surpris survolant les étangs du Grand-Voyeux, houspillé par une corneille visiblement embarrassée par ce majestueux rapace. A noter également, au moins 4 Pinsons du nord dans un groupe de Pinson des arbres. Cela annoncerait-il une vague de froid à venir?

Enfin, terminons par une nouvelle réjouissante : le retour de la Bouscarle de cetti dans les roselières du Grand-Voyeux. 1 à 2 individus ont été entendu à plusieurs reprises au cours du mois d’octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *