Balbuzard le 6 août

Harcelé par l’un des jeunes Busard des roseaux nés cette année au Grand-Voyeux ce grand rapace très massif ne cèdera la place devant l’observatoire de Bois-Maury qu’après l’arrivée d’un groupe de Bernaches. Il reprendra sa migration vers l’est nonchalamment après avoir posé pour la séance photo ce lundi 6 août peu avant midi.

La tenue un peu hirsute de celui-ci suggère qu’il s’est mouillé dans la matinée pour son repas de poisson. Rappelons que le Grand-Voyeux voit chaque année jusqu’à une dizaine de passages du Balbuzard qu’on appelait autrefois l’Aigle pêcheur et qui peut afficher une envergure de plus de 1,65 m soit quasiment celle du Héron cendré.

Balbuzard surveillant le Domaine

Le Balbuzard choisit un perchoir central qui domine les étangs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *