Les libellules du Grand-Voyeux : séance de détermination des exuvies

Si vous avez eu l’occasion de vous promener sur les chemins du Grand-Voyeux, probablement avez-vous observé ces petits insectes colorés qui survolent vos têtes… ce sont les magnifiques libellules et demoiselles que les scientifiques nomment odonates !

Les odonates sont présents dans une grande variété de zones humides et peuvent avoir de très grandes exigences, faisant d’eux de bons indicateurs de l’état de conservation des habitats. Ces insectes, gros prédateurs, passent une grande partie de leur vie en phase larvaire sous l’eau. Après la métamorphose et l’émergence de l’imago, nous retrouvons ces restes de peaux appelés exuvies. Ces dernières portent les mêmes caractères que les larves, permettant également l’identification de l’individu.

L’une des missions de l’AVEN est aussi de suivre l’évolution des populations des différentes espèces d’odonates présentes sur le territoire du Grand-Voyeux. Ainsi nous avons passé une journée à identifier toutes les exuvies ramassées l’année dernière et, grâce à quelques bénévoles, nous avons réussi à identifier un total de 114 individus de 9 espèces différentes.

Entre les espèces trouvées, il faut remarquer la présence de la Leucorrhine à large queue (Leucorrhinia caudalis), espèce en danger critique en Île-de-France.

Et vous, qu’avez-vous pu observer sur le terrain ?

Exuvie d’Anax empreur (Anax imperator)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.