Le Blongios nain

Petit héron inféodé aux roselières, très discret et mimétique, l’observation du Blongios nain est un vrai challenge pour les amateurs de nature ! La meilleure façon de l’observer est souvent lorsqu’il se déplace d’une roselière à l’autre, ou qu’il se perche dans un arbuste pour chanter. Dés lors, vos jumelles révèleront une silhouette fine, un plumage contrasté et un bec typique des hérons : long et pointu, rouge s’il s’agit d’un mâle. L’espèce est jugée « En Danger » d’après la Liste Rouge Régionale des Oiseaux Nicheurs d’Ile-de-France. Les effectifs sont réduits (25 à 40 couples estimés au niveau régional) et fluctuants d’une année sur l’autre. La tendance évolutive est en corrélation avec la raréfaction des zones humides, bien que l’espèce manifeste des capacités d’adaptation en milieu urbain. Ouvrez l’œil, soyez vigilant, la saison de nidification est en cours et les observations de l’espèce renseignent sur le succès de reproduction. Zones naturelles humides, étangs, parcs urbains, bassins… il est peut-être à deux pas de chez vous ! N’hésitez pas à nous communiquer vos observations, et n’oubliez pas d’être respectueux de la tranquillité nécessaire à l’espèce.

Romain Huchin

Blongios nain - 20 mai 2015 - Parc Naturel du Pâtis © Coillot Jean-michel

Blongios nain – 20 mai 2015 – Parc Naturel du Pâtis © Coillot Jean-michel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *