Récit d’une animation

Jolie promenade éducative aux couleurs de l’automne.

Chauconin – Neufmontiers, le 4 octobre 2015.

 

Accueil du petit groupe par Sarah, l’animatrice de l’AVEN, au pied de la mairie, magnifique avec sa parure végétale pourpre, dorée… Chacun reçoit des lunettes et un carnet de voyage pour y récolter ses impressions. Enfants et adultes suivent Sarah sous la belle lumière le long des champs.

Découverte de fleurs et plantes : Linaires jaunes, centaurées, achillées, mourons rouges… Arbres aux ramures jaunes, vertes, rouges sous le ciel bleu… que de splendides couleurs.

Et des senteurs aussi : origan, aubépine… « rose des chiens ou rosa canina : dont les graines présentes dans le fruit rouge, une fois séchées, fournissent du poil à gratter »…

Récolte de bons conseils comme pour « cueillir des orties sans se faire piquer : prendre les feuilles de l’intérieur vers l’extérieur, dans le sens des poils ». A noter que les orties sont des plantes qui assurent un bon maintien de la biodiversité.

En bordure des champs, de vieux murets, des haies… Sarah rappelle que « les haies jouent un rôle important dans la nature, pour la lutte contre l’érosion, le développement de corridors écologiques, … ». Le lierre grimpant « aux feuilles vertes et aux fruits tardifs permet de nourrir les oiseaux (comme les grives et merles) alors que l’automne est bien là. Cette plante est à conserver dans nos jardins, haies pour permettre aux animaux de manger en cette période ».

Quelques oiseaux s’envolent : Corbeaux freux (à bec gris), Corneilles noire (à bec noir), Rouge-queue noir… Repérage du nid bien rond d’un pic dans un vieil arbre.

Trois chevreuils s’échappent au loin à l’orée du bois. Puis découverte par un enfant d’un petit orvet (« lézard sans patte ») inoffensif.

Exploration de zones humides protégées avec des peupliers, saules, carex, roseaux, iris. L’AVEN repère et protège ces espaces. La commune a acquis un terrain pour maintenir un bassin filtrant. L’eau de pluie y est accumulée et « pré-filtrée par les plantes avant d’aller rejoindre le ru de Rutel ». Sarah résume les trois circuits de l’eau : « un pour les eaux usées avec les égouts et les usines d’épuration, un autre pour l’eau potable et les usines de traitement et un dernier pour l’eau de pluie ». Elle souligne qu’il « ne faut pas laver son auto dans la rue car les produits se retrouvent alors dans les rivières et qu’il est préférable d’aller pour cela dans des stations spécialisées de lavage géré».

Enfin, le circuit passe devant l’expérimentation par la ville pour lutter contre la plante invasive, la « renouée du Japon » : entre autres via bâchage. « Cette plante envahit très vite tout territoire et est souvent indicatrice de terrains anciennement pollués par des métaux lourds ».

La balade s’achève par un passage en zone plus urbaine où des massifs témoignent de la gestion « zéro phyto » de la commune avec de bons panneaux de communication, et où un nichoir en hauteur près de l’école accueille à l’occasion des nids d’hirondelles.

Bravo à cette ville exemplaire, à ses habitants et associations comme celle des « Incroyables de Chauc’ » qui proposent des massifs potagers dont les produits sont à partager par ceux qui veulent.

Et merci à Sarah, à l’AVEN pour cette visite ensoleillée et au groupe de randonneurs sympathiques.

Estelle FELICULIS, marcheuse de la CAPM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *