Le printemps au marais de Négando

Par un beau dimanche d’avril, quelle joie de retourner au marais de Négando ! Les moustiques ne sont pas encore là et la nature s’éveille doucement.
Des orchidées en feuille ne montreront leur fleurs que dans trois semaines et ça promet d’être beau tant la station du bois des Garennes est remplie. Tout le long du GR, nous apercevons les anémones et les jacinthes des bois fleurir de blanc et violet le sous-bois verdissant. Les noisetiers portent une délicat frondaison vert pâle ; plus bas de l’autre côté du marais, les prunelliers dessinent des nuages blancs à hauteur d’homme. Nous observons les premiers papillons parader autour de leurs compagnes, aurore, citron, paon du jour…
Et dans le marais me direz-vous? Que de grenouilles qui sautent entre nos pas (qui se veulent particulièrement délicats). Ces petites grenouilles rousses accourent vers les points d’eau. Les tritons les ont devancées, nous observons dans une ornière un triton palmé et un alpestre. Les roseaux et les baldingères de l’an dernier forment des massifs secs couleur de paille autour desquels se détachent les touffes vertes de Carex.
Sur le retour, le long du canal de l’Ourcq, la vie nous semble plus discrète. Heureusement des grandes feuilles vertes nous prédisent des stations de colchique d’automne.
Un grand merci à Nature et Découvertes pour cette commande, la balade du marais au début du printemps est un vrai régal !

Texte : Marion Eriksson
Photos : Marion Eriksson et Cyril Laurentin

 

1 Commentaire

  1. Annick

    Merci Marion pour ce très poétique compte-rendu. Pour ceux qui n’ont pas fait cette sortie, on s’y croirait 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *