Comment BIEN nourrir les oiseaux en hiver !

Nous avons presque tous un jour nourri les oiseaux en hiver. Rien de tel pour donner un coup de pouce à ces animaux que l’on adore observer aux abords de notre maison. Mais vous, les avez-vous BIEN nourris ? Quelques astuces :

a

1 – QUAND LES NOURRIR ?

Chardonneret élégant

Chardonneret élégant © Romain Huchin

Avant toute chose, un oiseau en hiver ne meurt pas de froid – au sens strict – contrairement à ce que l’on peut penser. Il meurt de FAIM. La non-accessibilité à la nourriture est donc la principale cause de mortalité chez les oiseaux en hiver. Si vous souhaitez nourrir les oiseaux pendant cette période (ce qui n’est pas obligatoire), il est donc PRIMORDIAL de les nourrir SEULEMENT par temps de gel. En ce mois de décembre 2015 – particulièrement doux – les oiseaux n’avaient pas besoin d’être nourris… les ressources en nourriture étaient suffisantes.

2 – OU LES NOURRIR ?

Les oiseaux aiment les endroits où il y a de la végétation (un arbre, un arbuste) où se poser après avoir récupéré une graine dans la mangeoire, ou encore se réfugier s’il considèrent qu’il y a un danger. ATTENTION tout de même à ne pas disposer la mangeoire dans un endroit accessible aux chats, redoutables prédateurs d’oiseaux.

3 – QUE DONNER A MANGER ?

Le saviez-vous : En hiver, certaines espèces modifient leurs habitudes alimentaires, c’est notamment le cas des mésanges qui sont strictement insectivores à la belle saison et qui deviennent granivores en hiver (2).

Vous pouvez disposer différents types de nourriture : graines de tournesol, maïs concassé, pomme, poire, vers de farine… et de la graisse (végétale de préférence). Vous pouvez aussi fabriquer vos propres boules de graisses. Evitez cependant les graines de lin, le lait, le pain… (3).

Recette simple sur la vidéo ci-après :

ATTENTION ! si vous avez commencé à nourrir les oiseaux au début de l’hiver, n’arrêtez pas de le faire brusquement, notamment s’il fait encore froid : les oiseaux habitués à venir chez vous auraient alors beaucoup de mal à chercher de la nourriture ailleurs (1).

N’oubliez pas l’hygiène ! Il faut régulièrement nettoyer les mangeoires pour retirer les fientes et les vieux aliments afin d’éviter la transmission de maladies (1). Evitez donc de mettre trop de nourriture, sinon elle risque de pourrir si elle n’est pas consommée.

En hiver, tout le monde pense à donner de la nourriture, mais un oiseau à aussi besoin d’eau ! Il est donc important d’installer, à proximité immédiate de la mangeoire, une coupelle d’eau (pensez à casser la glace par temps de gel) ou un point d’eau (mare) pour que les oiseaux puissent s’abreuver. Ce conseil est aussi valable le reste de l’année.

Certains oiseaux se nourrissent à terre (merles, étourneaux, accenteurs, moineaux…), alors que d’autres sont plutôt arboricoles (mésanges, sittelles… ) (1). Pensez donc à disposer des graines dans la mangeoire mais également sur le sol (par exemple sur un support bois pour éviter les moisissures). Mais attention à ne pas les mettre trop près des buissons, car des chats malveillants pourraient s’y cacher.

Vous savez tout à présent. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter les liens suivantes :

ES

a

SOURCE :

(1) http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/comment-nourrir-oiseaux-hiver-00411.html

(2) http://www.consommerdurable.com/2010/11/pourquoi-et-comment-nourrir-les-oiseaux-en-hiver/

(3) https://www.lpo.fr/actualite/nourrir-les-oiseaux-de-son-jardin-en-hiver

(4) http://www.fcpn.org/activites_nature/oiseaux/en%20hiver-1.pdf

(5) http://www.oiseaux.net/dossiers/protection/les.aliments.html

1 Commentaire

  1. Annick

    Merci pour ces précieux conseils.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *